Créer un site internet

Enfumage...

Enfumage sur fond de Fake News

C’est ainsi que l’on pourrait résumer le discours de notre Président. Grosso modo c’est un peu comme si vous augmentiez l’argent de poche donné à vos enfants ou petits-enfants en tapant dans la caisse de la tombola des écoles dont vous êtes responsable. C’est facile d’être « généreux » avec l’argent des autres, surtout celui des plus pauvres. Les mesures décidées par le petit commis du CAC 40 reposent sur une grosse « fake news » : l’assimilation des cotisations sociales à des impôts ou des taxes. Ces cotisations sont du salaire différé et servent à constituer des fonds de solidarité entre les différents citoyens de notre pays. C’est ce qui alimente la Sécu, les caisses de retraite, la CAF et l’assurance chômage. Avec le temps et la pression patronale, ces caisses, ces fonds ont vu leur gestion paritaire s’amoindrir permettant ainsi à l’Etat de se servir allègrement pout toute autre raison que celles dévolues à leurs missions initiales. Depuis la Libération, les grands patrons et la finance n’ont eu de cesse de remettre en cause ces systèmes de solidarité issus du Conseil National de la Résistance et des conquêtes sociales, considérant que cela constituait des « charges » insupportables. Leur rêve étant d’opérer un transfert général de ces fonds vers le « privé », c’est-à-dire vers eux-mêmes. C’est déjà partiellement entamé avec les mutuelles qui ne sont le plus souvent que des assurances ou les fonds de retraite par capitalisation, etc. Il est préjudiciable également que la plupart des médias aillent dans ce sens et entretiennent la confusion, mais peut-être est-ce normal quand plus de 90% de la presse est détenue par les principaux milliardaires du pays et quand les médias publics sont sous pression gouvernementale.

Une fois encore c’est le « bien commun » constitué par ces fonds qui va être pillé pour permettre aux entreprises de ne pas supporter les « augmentations » très relatives, d’ailleurs, des salaires. D’autant plus relative que cette augmentation du SMIC, ou plus exactement de la prime d’activité, pourrait rendre ces joyeux récipiendaires imposables, c’est pas bien vu, ça ? Ni remise en cause de la suppression de l’ISF, ni du CICE (40 milliards), bien au contraire, car dans le même temps et au moment le plus fort de la mobilisation des « gilets jaunes », est voté au Sénat l’allègement de « l’exit taxe » qui permettra, en fait, d’améliorer ou d’optimiser encore un peu plus l’évasion fiscale. Le Président des riches a été fidèle à sa réputation, il a fait rempart de son corps afin de protéger la corbeille. A quand la béatification de « Frère Emmanuel », saint patron des milliardaires ?

Même si pour les retraités les moins riches on peut parler d’un recul partiel mais peut-être seulement temporaire. Il n’en reste pas moins que dans le détail, la mesure n’est pas aussi forte que le laisserait présumer l’annonce. En effet ce n’est pas sur toutes les retraites de moins de 2000 € que la suppression s’effectuera, mais seulement en fonction des revenus du foyer fiscal, et que dire des effets de seuil que cela va engendrer. Quant aux autres, qui ne sont pas des milliardaires, ils continueront à subir la CSG majorée, le gel des pensions et la taxe d’habitation, souvent majorée, comme à Moëlan. Encore une fois les « un peu moins pauvres » vont financer « les beaucoup plus pauvres » afin d’épargner « les très, très riches », et si ça, ce n’est pas le l’enfumage, alors ….

 

Pour aller plus loin :

https://www.youtube.com/watch?v=W96o6Iuh2ws&feature=share&fbclid=IwAR2W3tr2_gcG7KYNjMxmJExEYnEdULFG4Sr43_DxhQv5we6s86yo-hl0U3E

 

 

 

      

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 15/12/2018

×