Créer un site internet

Opérateurs contre téléspectateurs

Le 26 mars dernier les fréquences utilisées pour la diffusion de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) ont été modifiées. Ces opérations avaient pour objectif de transférer des fréquences vers le Très Haut Débit Mobile (la 4G et plus tard, la 5G), dont les besoins sont en forte croissance.

En clair, il s’agissait de faire de la place aux opérateurs de téléphonie, comme Orange, Free, SFR, etc. Cette opération concernait surtout la Bretagne et la Normandie et touchait les 60% de la population disposant de la seule antenne « râteau » leur permettant de recevoir la télévision.

 Photo tirée du site letelegramme.fr

Pour beaucoup le changement s’est effectué simplement avec une nouvelle recherche automatique des chaînes sur leur récepteur. Pour d’autres, cela a été un peu plus compliqué, la recherche de chaînes a révélé une incapacité à recevoir certaines chaînes, différentes selon l’orientation de l’antenne, dirigée soit vers Vannes, soit vers Brest.

Pour les plus avertis, qui ne recevaient pas toutes les chaînes, il a fallu se retourner vers l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) et ils ont été invités à contacter leur antenniste. Si toutefois les réglages de l’antenniste ne suffisaient pas, il leur a été demandé de modifier leur mode de réception et de choisir un mode alternatif, type satellite, câble, ADSL ou fibre optique.

Des aides financières peuvent être accordées sous certaines conditions. 120 Euros TTC maximum pour adapter l’antenne râteau individuelle,
250 Euros TTC maximum pour passer à un mode de réception alternatif. Ces aides ont pour objectif d’assurer la continuité de la réception des foyers. Elles sont disponibles pendant une durée de 6 mois, à partir des changements de fréquences.

Grosso modo, cela signifie, que c’est vous qui devez payer les frais de l’antenniste, avec au mieux, si vous êtes averti, une subvention publique (vos impôts) vous permettant d’effectuer un réglage de l’antenne ou une modification du mode de réception.

Belle opération pour les opérateurs, les emmerdements pour le petit peuple, les surcoûts pour l’Etat et les bénéfices pour eux !

Il doit être bien content Mr Niel, le patron de Free, gendre de Mr Arnaud, première fortune de France et ami intime de notre président, en quelque sorte son Pygmalion. Sans oublier les Drahi et les Bouygues, autres soutiens à la « Macronie en marche », car tout ce beau monde, à la tête de ces entreprises de téléphonie, a de quoi se réjouir, ils sont devenus incontournables. Plus la moindre démarche administrative, plus la moindre déclaration d’impôts qui ne doivent passer par le filtre d’internet. Leurs « Boxs » et leurs forfaits n’attendent plus que votre participation financière, devenue obligatoire. C’est ça, « la  libre concurrence, non faussée », celle qui permet les ententes des opérateurs entre eux, sur le dos des finances publiques et des usagers. Celle qui leur permet de s’engraisser grâce à la complicité d’un pouvoir sous leur contrôle.

Encore une fois, les cas que l’on trouve à Moëlan en sont une illustration, la Macronie parisienne ne s’intéresse pas aux territoires, car c’est d’abord là que se situent les problèmes d’isolement et les difficultés d’accès aux services publics. Ce sentiment d’être méprisé, laissé et abandonné face à la puissance des grandes entreprises prédatrices entretient ce malaise lié avant tout aux inégalités croissantes que subit une grande majorité de la population.

Un exemple encore, l'antenne (Orange) de 30 mètres qui va être installée à Kerampellan, à Moëlan, quelles sont les informations qui ont été données aux riverains ? Sans la mobilisation de certains habitants, sans la question posée par l'élue de « Moëlan ma commune j'y tiens », la mairie et Orange auraient-ils consenti à en donner ?

 

Voir aussi l'article du letelegramme.fr :

https://www.letelegramme.fr/bretagne/television-ecran-noir-et-changement-de-frequence-25-03-2019-12241797.php

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 10/06/2019

×