Notre réflexion suite aux voeux du maire

Publié le 16 janvier 2018.  

 

                                                                                                                                     

Lors de la présentation de ses voeux à la population, notre maire a parlé de quelques-unes de ses réalisations et de plusieurs projets et études en cours. Il s’est, à cette occasion, félicité de la participation des élus de l’opposition aux différents comités de pilotage. Les projets sont certes nombreux sous cette mandature, les études encore plus, leur coût en témoigne, mais les réalisations ont été plus modestes.

Parmi les projets les plus notables, celui de la rénovation de l’école de Kergroës semble être en bonne voie pour démarrer. Notre élu a pris toute sa part dans les différents comités de pilotage de ce projet. L’expérience a été intéressante et nous le pensons, utile à la collectivité, mais aussi quelque peu décevante compte tenu du manque d’ambition concernant ce dossier. En effet, il est regrettable que l’on se soit cantonné au seul périmètre de l’école. Il nous semble qu’il aurait été possible d’intégrer le projet d’une nouvelle école à un ensemble plus vaste, comprenant pourquoi pas, des locaux pour les associations, des logements, construits sur le site « historique » de l’école, ainsi qu’un aménagement autour du nouveau bâtiment, là où se trouve l’ancien terrain de sport et les actuels parkings. Si l’on veut redonner vie à Kergroës, il faut s’en donner les moyens ! Ce, d’autant plus qu’un projet plus important aurait permis de bénéficier d’une partie des aménagements prévus pour le nouveau bâtiment ( chaudière bois, aménagement paysager, voies de circulation …).

                                 Bibliotheque 3

Nous pensions, à l’occasion de ces vœux, avoir quelques informations concrètes concernant la création d'un nouvel espace en prolongement de  l’Ellipse, intégrant une maison des jeunes, l’école de musique et une nouvelle médiathèque, mais rien n’a été dit. Pourtant, d’après nos informations, l’éventuelle acquisition de l’ancien presbytère pour construire une nouvelle médiathèque a été abandonnée en raison du prix prohibitif, ce que nous ne regrettons pas, car de notre point de vue, l’argent public n’a pas vocation à financer le diocèse.

Nous attirons l'attention, à cette occasion, sur le projet de loi « pour une société de confiance », que M. Darmanin et Macron nous préparent : permettre (par modification de l’art. 19 de la loi de 1905) aux associations cultuelles de « posséder et administrer tout immeuble acquis à titre gratuit » – donc y compris un patrimoine lucratif sans aucun lien avec le culte. (jusqu' à présent le bien doit être uniquement à vocation cultuelle).*

Rappelons aussi, que concernant la construction d’une nouvelle médiathèque, nous considérons que ce projet n’est pas prioritaire. Il nous est imposé de fait par l’adhésion que nous avons contractée auprès de la communauté de communes au système de carte unique des médiathèques. En effet, pour pouvoir bénéficier de ce service confortable, obligation est faite à chaque commune adhérente, d’avoir une médiathèque possédant une surface proportionnelle au nombre de résidents de cette commune ...

En revanche, une maison des jeunes, un espace pour l’école de musique et par voie de conséquence, si la médiathèque déménage, la libération de locaux au profit des associations nous paraissent constituer un projet que ne pouvons qu’approuver.

Argent

Bien entendu, nous connaissons les limites que nous imposent les budgets communaux, malmenés par les différentes politiques d’austérité des gouvernements précédents et encore aggravés par l’actuel gouvernement macronien, sous tutelle de l’oligarchie patronale. Mais pour autant, nous estimons que la commune dispose encore de moyens entre ses ressources propres et d’éventuels emprunts pour aller vers ce type de réalisation ( n’oublions pas que le taux d’endettement de la commune est loin d’interdire des investissements qui contribueraient à en améliorer l’image ).

Par ailleurs, nous allons demandé des précisions quant à l'augmentation des impôts (évoquée par le maire dans son discours) et quant à sa destination.

 

* cf article sur le projet de loi « pour une société de confiance ».

Le projet de loi Darmanin

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 26/01/2019