Créer un site internet

CM du 28/05/2019 commentaires

Notre compte-rendu du conseil du 28 mai 2019

L'ambiance générale de ce conseil ressemblait encore une fois à une cour de récréation. Sur certaines questions, le « débat » s'est avéré agressif et stérile. Espérons que cette dernière année de mandature pourra se dérouler sereinement pour le bien des Moëlanais.

 

Ordre du jour : les subventions aux associations, l'appel à projet « mégalithes », le classement de Moëlan « commune touristique » étaient les sujets principaux.

 

Subventions aux associations :

Globalement, le montant affecté aux associations est resté stable. Quelques associations sont apparues, d'autres n'ont rien demandé pour cette année. L'ensemble des subventions a été voté à l'unanimité en dehors de la subvention à BD-photo et celle versée à l'OGEC.

Les sujets qui ont fait débat concernent la subvention exceptionnelle versée à BD-photo et celle versée à l'office de gestion de l'école catholique (OGEC).

 

Pour BD-photo, 2 éléments à retenir : la mairie donne cette subvention exceptionnelle afin que cette association et ainsi que d'autres (Mémoire et photos, Jumelage Allemagne... ) puissent aider à la restauration du menhir de Mescléo. M. Rivallain, adjoint aux affaires scolaires, nous explique le projet. Pour Mme Grisel, (Vivre ensemble à Moëlan), le souci principal est que c'est un projet de la mairie et que c'est l'association dont M. Rivallain est secrétaire qui reçoit une subvention. M. Rivallain explique alors que pour éviter des dépenses publiques, il est important de faire des partenariats avec des associations de bénévoles. La subvention de 400€ et le bénéfice du « désherbage » de la bibliothèque devraient permettre la publication d'un recueil dont la vente reviendra entièrement au projet Mescléo.

Pour notre groupe, ce qui est jugé regrettable est que le projet n'ait pas été exposé et discuté en amont tant sur le côté technique de la rénovation (autorisations, coût...) que sur le plan organisation (prise de contact avec les associations moëlanaises). Nous avons également signalé à M. Rivallain que sa position dans le bureau de l'association pouvait porter à caution, il a donc décidé de ne pas prendre part au vote.

La subvention a été votée avec 3 abstentions.

 

Les subventions aux écoles privées :

DIWAN : 

1000€ sont accordés à DIWAN, alors que seules 6 familles de Moëlan sont concernées (si l'on fait un prorata par élève il serait d'environ 167 €). La mairie soutient Diwan avant tout parce qu'il s'agit de soutenir la langue bretonne.

Valérie Favril, notre élue rappelle que Diwan est avant tout un réseau d'écoles privées. Nous votons cependant la subvention car il s'agit d'un réseau d'écoles associatives, gratuites et laïques.

 

OGEC :

A contrario, nous votons contre la subvention dite « à caractère social » versée à l'Office de Gestion de l'Enseignement Catholique (OGEC).

Pour rappel cette subvention de 14482 € (elle a augmenté cette année) versée à l'OGEC vise à réduire le coût entraîné par l'emploi de personnels de cantine à l'école privée. Il s'agit donc bien d'aider au fonctionnement d'une école privée avec des biens publics. Nous estimons que l'argent public devrait servir uniquement aux services publics rendus à tout citoyen de la commune. Pourquoi, s'il s'agit vraiment de prestations sociales, ne pas attribuer cet argent pour aider les familles à payer la cantine quelque soit l'école fréquentée.

De plus, nous tenons à rappeler que la loi 1905 précise que l'  « Etat ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte ». L'OGEC est bien une association catholique que les statuts rattachent directement au diocèse. Que dirait-on si la commune subventionnait une école musulmane sous contrat ?

Toujours dans le domaine scolaire, Valérie Favril remercie la commune de l'aide apportée à l'achat des fournitures pour les élèves du collège. Cette somme (établie par élève) est plus conséquente que celle versée par Clohars, cependant Valérie Favril souligne que des aides sont plus facilement accordées par le CCAS de Clohars lorsque les familles sont en difficulté.

Le maire s'étonne de cette situation et assure que les familles de Moëlan qui seraient dans le besoin verraient leur dossier étudié avec soin.

Subvention votée avec 4 voix contre (le groupe Vivre ensemble à Moëlan et notre élue)

 

Projet « Mégalithes de Bretagne »

Le projet vise à mettre en valeur les sites mégalithes de Moëlan-sur-mer par une signalétique, une remise en état des lieux environnants afin de faciliter les visites touristiques, les découvertes par les écoliers... La municipalité regrette que les sites de Kergoustance et de Kermeur Bihan ne puissent faire partie du projet faute d'accord avec les propriétaires.

Cet appel à projet permettrait de recevoir 30% du coût par des subventions par le Conseil Régional. Le coût est estimé à 27000€ environ.

Accord du conseil municipal à l'unanimité.

 

Classement de Moëlan en « commune touristique »

La municipalité souhaite demander le label « commune touristique » qui permet d'obtenir des subventions et des aides numériques pour se faire connaître.

Pour cela, il faut disposer d'un office de tourisme intercommunal catégorie 1, d'animations culturelles et sportives sur une bonne partie de l'année et d'une capacité d'hébergement d'une population non permanente.

La municipalité a fait le recensement : il existe plus de 9000 places sur la communes (chambres d'hôtes, locations, campings...).

L'opposition regrette que la majorité ne fasse pas plus pour dynamiser le tourisme à Moëlan.

Accord à l'unanimité pour que la demande soit déposée à Quimperlé Communauté qui doit donner son accord avant d'envoyer le dossier à l'organisme agréé.

 

Dénominations communales :

La municipalité souhaite nommer le nouveau rond-point près du collège : rond point de Pors-Moëlan.

Elle souhaite également nommer le quai du port de Brigneau : quai Adamastor, du nom d'un bateau péri en mer avec une partie de son équipage.

Ce point fait débat : il aurait fallu demander aux Moëlanais ce qu'ils en pensaient avant de prendre la décision. Le maire répond que cela a été fait. Pour le nom « Adamastor », les familles auraient été contactées pour avoir leur accord. Ce que dément au moins une famille que nous avons rencontrée.

Accord sur ce point avec 4 voix d'abstention.

 

Questions diverses posées par notre élue :

Le sujet du risque sanitaire lié terrain de foot synthétique : Certains parents se sont inquiétés du risque sanitaire éventuel lié à l'utilisation du terrain de foot synthétique lors du sport au collège ou en association sportive.

Le maire explique la position de l'ARS (agence régionale de la santé) : le seul souci rencontré serait lié aux blessures ou brûlures sur le terrain. Il est nécessaire alors de bien nettoyer la plaie.

En dehors d'une utilisation de plusieurs heures par jour, pas d'autres dangers repérés.

L'adjoint aux sports rappelle que les installations permettent également à chacun de prendre une douche immédiatement après l'entraînement, ce qui réduirait d'autant plus le risque éventuel.

 

Le sujet des antennes de téléphonie mobile fera l'objet d'un article dans la semaine.

 

 

 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 03/06/2019