Créer un site internet

Infos d'Ici

Compteur Linky

    

Persévérons, ne baissons pas les bras

Pour le collectif ''Linky non merci'' QUIMPERLE

  • Collectif couvrant Quimperlé et communes voisines, Tremeven, Mellac, Redéné, Guilligomarc'h, Querrien, Arzano, Le Trevoux, Saint Thurien ...

  • Œuvrant en partenariat avec le collectif Linky non merci Sud Cornouaille couvrant le sud du Pays de Quimperlé - veille.eveil@gozmail.bzh

refuscompteurscommunicantsquimperle@laposte.net

Membre de Robin des Toits et du Collectif Stop Linky Finistère

 

                        

>  20h lundi 29 mai à l'ELLIPSE Linky mai 2017 3

 

Le Collectif sud Cornouailles organise deux réunions d'information sur le compteur LINKY et autres compteurs communicants à MOELAN.
Santé, vie privée, droits des citoyens, (sur)facturation, incidents constatés, moyens pour refuser.
Vous êtes cordialement invités à venir :
                - si vous avez besoin d'information sur comment refuser  ce compteur
                - ou pour accompagner des proches qui souhaitent être informés sur le sujet
 
à 20h
> vendredi 5 mai à la MLC  - salle multifonctions qui est une petite salle
 
Plusieurs résidents de Moëlan ont témoigné par écrit de dysfonctionnements suite à l'installation du compteur communicant.
Si de votre côté, vous avez connaissance d'un témoignage à donner - nous demander la fiche à remplir.
 
A l'attention des résidents des communes nord, nord-est et nord-ouest du Pays de Quimperlé :
si vous souhaitez qu'une réunion d'information se déroule dans votre commune et êtes d'accord de participer à son organisation, merci de nous le faire savoir.
 
Persévérons, ne baissons pas les bras,
Pour le collectif ''Linky non merci'' QUIMPERLE
 
  • Collectif couvrant Quimperlé et communes voisines, Tremeven, Mellac, Redéné, Guilligomarc'h, Querrien, Arzano, Saint Thurien ...
  • Œuvrant en partenariat avec le collectif Linky non merci Sud Cornouaille couvrant le sud du Pays de Quimperlé - veille.eveil@gozmail.bzh
refuscompteurscommunicantsquimperle@laposte.net
 
Membre de Robin des Toits et du Collectif Stop Linky Finistère

 


 200 personnes à la réunion
200 personnes ont suivi avec attention les explications des intervenants, mercredi.   

La salle de l'Ellipse était pleine (200 personnes), mercredi soir. La réunion concernant le compteur Linky a donné l'occasion à ses organisateurs d'expliquer et d'argumenter sur l'utilité, le coût pour la collectivité et pour l'usager, la durée de vie (quinze ans au lieu de 60 actuellement), et surtout l'impact sur la santé, estimé par les intervenants.

Une étude en cours


Un tableau peu reluisant face auquel on peut penser que l'équipement de tous les foyers de France de ce nouveau compteur a été mal préparé et surtout mal expliqué au grand public. La présentation avec « des risques majeurs pour la santé, des risques d'incendie accrus, le coût, le stockage des données et leur utilisation future » n'est pas rassurante. Le plus gênant est l'absence de techniciens capables de répondre à toutes ces interrogations, à toutes ces craintes. Ce compteur est mis en place actuellement, sans l'accord de l'usager, par des entreprises sous-traitantes de ErDF. Mais, ErDF a été remplacée par Enedis depuis décembre 2015. Il y a de quoi perdre son latin quand on doit gérer son quotidien (travail, enfants, maison...) et que l'on n'a pas l'accès à l'information ou la technicité nécessaires à la compréhension de ces nouvelles technologies. Une étude spécifique de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) est en cours. Ses résultats sont attendus pour juillet. Alors, pourquoi poursuivre l'installation de ces compteurs au pas de charge ? La réponse des détracteurs : « C'est l'argent ».
© Le Télégramme 17 juin 2016

2ème réunion à l'Ellipse le 15 juin à 20 h   organisée par le collectif 

Communiqué à la presse : "Réunion d'information sur le compteur Linky"

«  Le collectif « Linky non merci Sud Cornouaille », collectif de veille citoyenne, invite la population à une réunion d'information sur l'installation des compteurs Linky en cours actuellement sur notre territoire.

Les élus de toutes les communes de Quimperlé communauté ont également été invités ainsi que quelques élus de la communauté de communes de Concarneau et du pays de Lorient.

Cette réunion aura lieu le mercredi 15 juin 2016 à 20 h, au centre culturel Ellipse de Moëlan sur mer.

Différents thèmes seront abordés par des intervenants extérieurs spécialisés dans leur domaine :

- le domaine des choix citoyens sera abordé par Danièle BOVIN : libertés individuelles par rapport aux choix technologiques, aux technologies risquées, atteinte à la vie privée, la question des sur- facturations et les moyens pour faire respecter ses choix

- le domaine des perturbations environnementales par les ondes électromagnétiques sera abordé par Alexandre RUSANOV dont l'expérience de terrain est mondialement connue

A l’issue de ces présentations, un temps sera gardé pour répondre aux questions et remarques des personnes présentes à cette réunion (simples citoyens ou élus de notre communauté de commune) autant pour apporter des réponses que pour partager leurs connaissances sur le sujet.

Afin que l'information sur ces thèmes de société ne soit pas uniquement donnée par des entreprises puissantes, motivées par leurs seuls intérêts, nous pensons qu'il est indispensable qu’une autre information soit délivrée par l'intelligence collective mise en œuvre par les citoyens actifs au sein de ce collectif.

Nous vous espérons nombreux à cette réunion.

Collectivement et citoyennement    Le collectif Linky non merci Sud Cornouaille »

       


              Environ 70 personnes ont répondu présentes à cette première réunion organisée par le collectif de veille citoyenne. 

Le collectif de veille citoyenne de Moëlan, Riec et Clohars, organisait, vendredi soir, à la MLC, une réunion publique d'information sur les nouveaux compteurs électriques Linky.

Ce collectif, opposé à ce nouveau système, souhaite communiquer à tous une information sur la nature de ces compteurs et de leurs impacts financiers, sécuritaires et sanitaires.
Les membres se disent inquiets de la pose de ces nouveaux compteurs. « La pose a déjà commencé dans notre commune. Une grande antenne relais a été posée sur le château d'eau. Des concentrateurs seront ensuite installés dans différents endroits »explique un membre. Face à des discours contradictoires avec ErDF, le collectif souhaite donc apporter des documents et une information qui se veut objective, permettant à tous de se positionner face à ce nouveau dispositif. Près de 70 personnes ont assisté à cette première réunion, faite dans l'urgence après la pose de l'antenne relais. Une seconde réunion, plus élaborée, est d'ores et déjà programmée, à l'Ellipse, le 15 juin, à 20 h 30.

Le télégramme 15 mai 2016 : Compteurs Linky. 70 personnes à la réunion

1ère réunion     Affiche 13mai

Pour l'instant c'est une réunion d'information, dans l'urgence car ERDF commence l'installation des antennes et autre matériel. Une autre réunion en juin est prévue

Des collectifs de Riec, Clohars et Moëlan étaient réunis, vendredi soir, à la MLC afin d'échanger leur avis sur l'installation de compteurs Linky par ERDF (gestionnaire du réseau de distribution d'électricité). Lors de cette réunion, un communiqué de presse d'ERDF, daté du 26 avril, a été lu aux 70 participants. Depuis décembre 2015, ERDF remplace sur tout le territoire les compteurs d'électricité par ces appareils nouvelle génération. Dans le Finistère, ce projet concerne 565.000 compteurs. Les personnes présentes ont ensuite débattu sur les éventuels intérêts de ces nouveaux compteurs pour les usagers, leur coût réel, et les risques pour la santé. Certaines personnes dans l'assistance ont écrit à ERDF qui leur a répondu que « le changement de compteur était obligatoire ». « 140 municipalités auraient voté contre l'installation du Linky sur leur commune », a-t-il été dit. Certains vont adresser une lettre recommandée à ERDF précisant qu'ils ne veulent pas de ce compteur chez eux.
source © Le Télégramme

Période de chasse

Suite à des interrogations de moëlanais, nous sommes allés chercher l'information quant aux dates de la saison de chasse 2016/2017 ( Jours de chasse autorisés ) que vous trouverez ci-après : 

 

    SOCIETE DE CHASSE COMMUNALE DE MOELAN-SUR-MER   

      Jours de chasse autorisés :Saison de chasse 2016/2017

Chasse individuelle :

Territoire de la Société de chasse hors Conservatoire du Littoral

Période du 18 Septembre au 10 Novembre 2016 : le  DIMANCHE

Période du 11 Novembre 2016 au 28 Février 2017 : Les SAMEDI, DIMANCHE et LUNDI

Territoires mis à disposition par le Conservatoire du Littoral dans la cadre d’une convention

Période du 18 Septembre au 10 Novembre 2016 : le DIMANCHE jusqu’à 12 heures

Période du 11 Novembre 2016 au  28  Février 2017 : le SAMEDI jusqu’à 17 heures

                                                                                     le DIMANCHE jusqu’à 12 heures

                                                                                     le LUNDI jusqu’à 12 heures

La Chasse est interdite sur le territoire du Conservatoire du Littoral durant les vacances scolaires.

Chasse en battue :

Du 15 Août au 18 Septembre 2016 :

3 battues organisées pour la régulation des nuisibles (renard et sanglier) :

  • Le 20 Août 2016
  • Le 27 Août 2016
  • Le 03 Septembre 2016

Du 18 Septembre 2016 au 11 Novembre 2016 :

7 journées de  battues organisées (chasse du chevreuil, du renard et sanglier):

  • Le 24 Septembre 2016  2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le 01 Octobre 2016 battue  sur le territoire  du Conservatoire du Littoral  1 équipe de chasseurs
  • Le 08 Octobre 2016 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le 15 Octobre 2016 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le 22 Octobre 2016 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le 29 Octobre 2016 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le 05 Novembre 2016 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral

 

Du 15 Janvier 2017 au 28 Février 2017 :

 7Journées de battues organisées (chasse du chevreuil, du renard et sanglier) :

  • Le 15 Janvier 2017 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le  22Janvier 2017 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le  29Janvier 2017 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le  05 Février 2017 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le  12 Février 2017 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le  19 Février 2017 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral
  • Le  26 Février 2017 2 équipes de chasseurs hors Conservatoire du Littoral

NB : Battue spécifiques sanglier :

Suite à des plaintes des agriculteurs ou des particuliers  pour  dégâts occasionnés par des sangliers, des battues non programmées peuvent –être organisées en semaine les Lundi, Mercredi et Jeudi durant toute la saison de chasse du 18 Septembre 2016 au 28 Février 2017.Ces battues peuvent également être organisées le Samedi pour la période du 08 Janvier du  28 Février 2017.

Heures de chasse :

Du 18 Septembre 2016 au 29 Octobre 2016 : de 8heures 30 à 19 heures

Du 30 Octobre 2016 au 28 Février 2017 : de 9 heures à17 heures

 

Samedi 4 juin à 16h30, la bibliothèque accueille l'ensemble de guitares 

"Les cordes à mi".

                                                                   

Cet ensemble de six guitaristes animé par Raphaël  Charrier, professeur de guitare au Conservatoire de Quimperlé,  interprétera différentes pièces allant de la Renaissance au XXIe siècle  en passant par des danses populaires sud-américaines.

Le concert est  gratuit, renseignements à la bibliothèque au 02 98 39 70 06.

Médiathèques : carte unique pour tout le réseau dès septembre

La bibliothèque de Moëlan :http://ccpaq-ermes.cloudapp.net/EXPLOITATION/moelan-sur-mer.aspx  et son blog : http://bibliothequemoelan.blogspot.fr/

Dans le cadre du plan de développement de la lecture publique, les seize bibliothèques ou médiathèques du pays de Quimperlé, adhérentes au réseau Matilin, adoptent la carte unique.

voir sur le site : http://ccpaq-ermes.cloudapp.net/EXPLOITATION/sinscrire-et-emprunter.aspx#TabTwo-1461827523599

Pourquoi, comment ?

Quel est le principe de cette carte Matilin ?

La carte unique va donner accès à un choix de documents et services multiplié par 16 sur tout le secteur du pays de Quimperlé. Le lecteur pourra ainsi piocher dans le catalogue commun de plus de 200 000 documents dont les références sont en ligne sur le portail internet matilin.bzh.

Comment se la procurer ?

La carte d'abonné, valable actuellement dans la bibliothèque d'inscription, sera utilisable à compter du 19 septembre dans l'ensemble des bibliothèques et médiathèques du réseau Matilin. Le prêt et le retour des documents loués se feront auprès de la bibliothèque d'emprunt. Un service de navette entre médiathèques est en cours d'étude. À partir de la date butoir, le renouvellement d'abonnement donnera lieu à la délivrance d'une carte unique, pour l'ensemble du territoire.

Quelle est la nouvelle tarification ?

Les cotisations annuelles seront perçues par la bibliothèque d'inscription. L'inscription sera individuelle, tant pour les adultes que pour les enfants, et sera soumise à un tarif unique : gratuit pour les moins de 25 ans, les étudiants, les demandeurs d'emploi et bénéficiaires de minima sociaux. Pour les plus de 25 ans, la cotisation annuelle est fixée à 10 €. Pour les touristes et les collectivités, des conditions particulières seront proposées.

Le calendrier de mise en place est-il fixé ?

La mise en place de cette carte unique se fera en deux temps : fin mai, lors de l'ouverture de la nouvelle médiathèque de Rédéné (cf. éclairage), la carte Matilin sera diffusée pour un usage limité à la bibliothèque d'inscription, aux tarifs en vigueur dans les communes concernées, afin d'échelonner le remplacement des cartes. Le 19 septembre verra le lancement officiel de la carte Matilin, avec activation des droits au réseau et tout renouvellement d'abonnement annuel sera établi aux conditions de la tarification unique.

A quoi sert le réseau Matilin ?  site : http://matilin.bzh/exploitation/

C'est un réseau coordonné par Quimperlé Communauté, qui propose un catalogue commun, qui recense les documents (livres pour adultes et pour enfants, revues, DVD, CD, livres audio, ebooks, jeux vidéo) des répertoires détenus par les seize communes qui ressortent de son territoire.

Quelles sont les nouveautés sur le net ?

L'accès au portail « matilin.bzh » permet, de chez soi, de rechercher des documents, de les réserver où d'en prolonger la location. Dès le 2 mai, le site internet propose une version revue et corrigée plus axée sur l'accessibilité. Il s'adapte à tous les supports : smatphone, tablette, ordinateur... De son mobile, on peut ainsi rechercher et réserver ses documents.

source O.F.

Loi El Khomri. Appel à manifester à Quimperlé place Saint-Michel 10h30

Continuons la mobilisation le Jeudi 28 avril 

Toutes et tous mobilisé-e-s jusqu'au retrait de la loi travail !

Place au peuple  Loi el komhriCode du travail 1


Mobilisons-nous le 9 mars !

La section de Moëlan sur mer du PCF s'associe à l'appel lancé par la CGT, FO, Solidaires, la FSU et le syndicat étudiant UNEF à un rassemblement mercredi 9 mars à 10h place Saint-Michel à Quimperlé pour le retrait du projet de loi El Khomri, dans le cadre de la journée nationale d'action décidée par 20 organisations de jeunesse représentant les lycéens, les étudiants, les jeunes salariés et précaires.

Ce projet de loi remet en cause les avancées sociales de décennies de lutte, il est dirigé contre le monde du travail, les salariés, les jeunes, qui refusent à juste titre d'être condamnés à la précarité à vie.

La mobilisation des salariés, des jeunes, des citoyens grandit de jour en jour.

La pétition lancée sur internet a dépassé le million de signatures, du jamais vu...

Ce n'est pas l'emploi que ce projet veut libérer, mais l'exploitation des salarié-e-s et les bénéfices des grands patrons, ceux-là mêmes qui multiplient les plans sociaux, délocalisent les entreprises, tout en accumulant les profits.

Toutes et tous ensemble, renforçons la mobilisation jusqu'au retrait du texte.

Ne lâchons rien, c'est de notre avenir qu'il s'agit !

 

L'appel a été lancé depuis les locaux de Force Ouvrière. À Quimperlé aussi, la loi El Khomri suscite des oppositions. Une intersyndicale composée de Force Ouvrière, de la CGT et de la CNT s'est réunie, hier après-midi, pour appeler à une manifestation qui sera organisée le mercredi 9 mars, à partir de 10 h, sur la place Saint-Michel. Le défilé s'achèvera place Jean-Jaurès : un choix hautement symbolique. D'autres syndicats devraient rejoindre cet appel. Les signataires estiment que cette loi est « une attaque contre les acquis fondamentaux des salariés » et qu'elle « rappelle très fortement le CPE ». Ils soulignent également qu'« elle vient après le pacte de responsabilité, le CICE, etc. ». Et ils concluent : « Maintenant, c'est le Code du Travail qui est visé ».
© Le Télégramme 4 mars 2016

UFAL Moëlan

Vendredi 25 mars à 20h30 l'UFAL de Moëlan organise une rencontre sur le thème "Laïcité et argent public"Ufal


 

Château d'ondes

Les membres du collectif « Château d'ondes » ne sont pas d'accord avec les mesures effectuées." Château d'ondes » doute des mesures effectuées"

Le collectif a retardé l'implantation d'antennes 4G sur le château d'eau. Les membres ont interpellé Marcel Le Pennec, maire, afin qu'une mesure d'ondes électromagnétiques soit réalisée.

À la demande du maire, ces mesures ont été effectuées par la société Exem, mandatée par l'Agence nationale des fréquences. Les résultats ont été dévoilés lors du dernier conseil municipal : les mesures sont inférieures aux valeurs limites d'exposition imposées par la loi. Marcel Le Pennec avait indiqué que c'était là un réel sujet et que l'installation des antennes pourrait être interdite par l'Etat sur les châteaux d'eau, mais devrait être réalisée sur des pylônes, dans des lieux moins habités. Actuellement, 17 antennes des opérateurs de téléphonie mobile sont installées sur l'édifice, situé près du collège.

Mesures « non-conformes »

Le collectif a demandé au Centre de recherche indépendant Criirem une expertise du rapport de mesures : « Celle-ci laisse apparaître une incohérence dans les mesures et le non du protocole de mesure de l'ANFR. Les mesures rendues sont inférieures aux mesures de sensibilité de la sonde ! De plus, la sonde a été mal positionnée et installée sur un parking parmi des voitures, le métal perturbant les mesures ».

Les membres estiment donc que les mesures sont non-conformes et que s'ajoute à cela un câblage de l'alimentation électrique illégal : « Un château d'eau est une zone sensible, avec un accès réglementé. Pourtant, le câblage des antennes relais se fait à l'intérieur du château d'eau, malgré la réglementation qui stipule un câblage extérieur... »

Les membres ne sont pas contre la 4G, mais contre la concentration de grandes antennes relais comme c'est le cas sur le château d'eau : « Nous disons qu'aux nouvelles technologies doivent être associées de nouvelles infrastructures réservées. Le principe de précaution doit être appliqué pour éviter des dégâts de santé publique ».Ils souhaiteraient que soient mises en place de plus petites antennes qui ne sont, elles, pas nocives pour la santé, dans différents endroits de la commune, plutôt qu'une telle concentration en plein bourg, proche des établissements scolaires notamment. source O.F. 6 janvier 2016


Les mesures ne satisfont pas le collectif

Le collectif Château d'ondes s'est réuni à la MLC, afin de réfléchir à la suite à donner aux résultats des mesures d'ondes prises près du château d'eau. En effet, comme il l'avait promis, le maire, Marcel Le Pennec, avait communiqué les résultats des mesures prises par l'ANFR, lors de la réunion du conseil municipal du 18 novembre. « Le laboratoire qui a effectué les mesures conclut au respect des limites d'exposition du décret du 3 mai 2002. Nous sommes allés jusqu'au bout de ce qui nous est possible. A priori, la vie de nos collégiens et citoyens n'est pas en danger. L'État demande aux opérateurs de ne plus installer d'antennes sur les châteaux d'eau, mais sur des pylônes. Il faudra donc trouver une zone, la moins peuplée possible, car de plus en plus, des analyses montrent que des personnes sont électrosensibles ».

Augmentation avec la 4G

Mais les membres de Château d'ondes ne partagent pas cet avis. Ils rappellent que le collège est situé à 70 m des dix antennes et que les enfants sont particulièrement sensibles aux ondes électromagnétiques. « De nombreuses études le prouvent, l'Agence régionale de santé préconise que l'exploitant doit fournir des éléments attestant que le champ émis est aussi faible que possible pour des établissements situés dans un rayon de 100 m. Elle reconnaît que l'ajout d'émetteurs de la 4G crée une augmentation de l'exposition de 50 % environ ». « Nous ne pouvons pas accepter ce constat et nous allons y réfléchir », indique le collectif.
source © Le Télégramme 31 décembre 2015 Des membres du collectif Château d'ondes autour de la table.Des membres du collectif Château d'ondes autour de la table.



 

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 18/01/2018